Gambas végétales sel et poivre

Des gambas végétales ! Tiens donc ? Eh oui, ça existe, elles sont faites avec un mélange d’igname et de manioc.

Alors je vois généralement sur les blogs que les gens n’aiment pas trop ça, mais moi j’adore, et les gens qui en ont mangé chez moi ont beaucoup aimé aussi, donc ça tient peut-être à la manière de les préparer.

D’abord, il faut leur donner du goût. Le goût de la mer, même pour ceux qui, yeurk, n’aiment pas les fruits de mer ni les algues (je n’aime pas ça non plus). Pour ça, je les fais bouillir cinq à dix minutes dans de l’eau salée avec une belle cuiller à soupe de salade du pêcheur (un mélange d’algues à saupoudrer sur les salades, yeurk).

Une fois égouttées, je les fais revenir dans l’huile d’olive pour les faire dorer, ce que j’aide un peu en ajoutant un soupçon de tamari en cours de cuisson. Pour ma part je récupère les algues et je les fais griller avec les gambas, et j’ajoute un peu de gros sel et du poivre noir fraîchement moulu. En fin de cuisson j’ajoute de l’ail coupé en petits morceaux. En fin de cuisson, oui, parce que les gambas vont avoir moins de risques de brûler que l’ail. (Par contre, sur mes photos, le noir que l’on voit n’est pas de l’ail brûlé, mais les algues que j’ai laissées avec mes gambas végétales.)

Laisser un commentaire