Omelette vegan : première

Ce n’est pas que les omelettes en elles-mêmes me manquent, mais c’est plutôt le goût de ce que j’ai mis dedans. Le résultat est pas mal du tout.

La cuisson ne se fait cependant pas de la même façon, et j’ai dû légèrement cuire les légumes et herbes que je mets dedans avant, puis les déposer dans l’omelette une fois que celle-ci est cuite.

C’est sûrement possible d’arriver à un meilleur résultat, mais c’est mon premier essai, alors on verra bien si la recette s’améliore avec le temps. Je suis motivée pour en refaire de temps en temps, car je l’ai trouvée bonne.

Ingrédients (pour une dizaine de petites omelettes)

400 g de tofu soyeux

150 g de farine de pois chiches

2 cuillers à soupe de fécule de pommes de terre

250 ml d’eau

sel aux herbes

poivre

1/2 cuiller à café de curcuma

1/2 cuiller à café d’ail en poudre

4 tomates

1 petit poivron vert

1 oignon

1 échalote

ciboulette

persil

livèche (c’est ce qui est si bon dedans !!!)

huile d’olive pour la cuisson

 

Pour l’appareil : mélanger au fouet le tofu soyeux avec la farine de pois chiche, la fécule de pommes de terre, du sel aux herbes, du poivre, le curcuma et l’ail en poudre, en ajoutant l’eau petit à petit. Le résultat doit être plus épais qu’un pâte à crêpes.

Par ailleurs, couper la tomate et le poivron en petits dés, et l’oignon et l’échalote en tout petits morceaux avec les herbes fraîches.

Dans une poêle qui n’attache pas, faire légèrement fondre les légumes tout en les salant légèrement, en ajoutant les herbes en fin de cuisson pour qu’elles restent fraîches. Réserver.

Dans la même poêle, mettre une louche de la pâte et laisser cuire à feu moyen-vif. Lorsqu’il y a plein de petits « trous » à la surface de la pâte, c’est qu’il est temps de retourner l’omelette en la décollant doucement de la poêle. Lorsque le deuxième côté semble cuit, la retourner, disposer les légumes sur l’omelette et la plier en deux.

Déguster.

 

Une pensée sur “Omelette vegan : première”

Laisser un commentaire